Bien comprendre
les traumatismes crâniens

un traumatisme crânien occasionné par un choc à la tête peut laisser des séquelles pour la vie

Voici comment intervient la Fondation NeuroTrauma Marie-Robert
pour venir en aide aux victimes
Un traumatisme crânien ou traumatisme crânio-cérébral survient lorsqu’un choc grave à la tête cause des lésions au cerveau ou à la moelle épinière cervicale.

Même en l’absence de fracture des os du crâne, le cerveau peut subir des dommages irrémédiables.

infoghead
Ces lésions peuvent entraîner des séquelles permanentes graves telles que:

la perte de la mémoire, ou de la facultés de parler, de comprendre, de lire, de coordonner ses mouvements, de garder l’équilibre, de reconnaître les gens, les objets ou son chemin; bref, toutes ces aptitudes qui permettent de mener une vie normale.

Une partie seulement des lésions au cerveau surviennent au moment de l’accident.
C’est dans les heures et les jours qui suivent l’accident que les lésions peuvent se multiplier.
infogclock

Même si les effets d’un choc à la tête semblent minimes tout de suite après l’impact, la situation peut évoluer pour le pire dans les heures et jours qui suivent.
Une surveillance attentive pendant les premières heures suivant l’accident est donc cruciale.
L’intervalle de temps qui s’écoule entre le moment du choc et l’apparition des signes de gravité correspond à peu près au temps dont dispose le neurochirurgien pour intervenir efficacement.
En d’autres termes cela signifie que plus les symptômes apparaissent rapidement, plus il faut agir vite.

La recherche joue un rôle essentiel

Grâce au financement
De nouveaux soins permettront une meilleure qualité de vie active, et élimineront ou minimiseront les séquelles invalidantes
infogresearch
Sans financnement
Les mystères du coma, la vie végétative et les séquelles demeureront

Les objectif de la fondation

Un meilleur savoir pour une meilleure qualité de survie

Éviter la vie végétative
Maximiser la récupération et les chances d’avoir une vie normale
Éliminer ou réduire les séquelles
Augmenter et partager rapidement nos connaissances
Sauver des vies

Témoignages

Je tourne mon aventure dans ma tête tant que je peux, je suis incapable de retracer le moindre détail vécu au cours de plusieurs semaines, dont trois dans le coma. J’ai été un mort en puissance (...) mais j’ai ensuite réalisé peu à peu que je vivais littéralement une renaissance ! Je suis reconnu comme un bon vivant (...) Et c’est redevenu vrai.

Serge Cloutier 24 août 2010 23 juillet 2014

Lire les témoignages complets

Faits saillants

Au Québec

Chaque année 3000 personnes sont hospitalisées suite à un traumatisme crânien.

Chance de survie

Plus de 200 ne survivent pas, 100 demeurent dans un état végétatif alors que plus de 400 conservent des séquelles lourdement invalidantes.

Ressources d’aide

  • Le traumatisme cranio-cérébral – Brochure à l’intention des familles et des personnes atteintes
  • Continuum de services en traumatologie (CST)
  • Neuro Health Charities (anglais seulement)
  • Soins de nos enfants
  • Comité de prévention des blessures – Société canadienne de pédiatrie
  • Fondation Martin-Matte
  • Association des traumatisé cranio-cérébraux de la Montérégie